Studio spécialisé sur

les enjeux écologiques

et numériques

en architecture intérieur

Emilieu studio vous souhaite une bonne année

Vient de publier une photo https://t.co/YMeW4eaXTF

Ecole Camondo Toulon

Emilieu Studio a été chargé de l’entièreté de la conception intérieure de l’école. Nous avons également accompagné la formalisation de l’environnement d’apprentissage sur le défi suivant : comment créer une école d’architecture d’intérieur où pédagogie et écologie découlent l’une de l’autre, et comment l’espace peut permettre à cette pédagogie d’émerger ? Notre studio a également été chargé d’assistance à maîtrise d’ouvrage afin d’accompagner les architectes du bâtiment, Devillers et Associés, dans les choix du gros œuvre des deux étages de l’école. Cette interdisciplinarité des missions était l’occasion rêvée pour Emilieu Studio de faire de chaque choix architectural un choix aussi bien pédagogique qu’écologique, et ainsi explorer comment l’espace peut influencer, transformer la pédagogie.

 

Découvrez le projet
Katchina

Katchina permet de décharger et de mettre en commun l’énergie de nos batteries portables pour alimenter n’importe quel appareil.

Katchina permet de mutualiser jusqu’à 10 batteries (téléphone, batterie externe..etc). L’objet permet de transformer l’énergie de l’ensemble des batteries pour délivrer un courant de 220 V capable d’alimenter n’importe quel appareils.

Découvrez le projet
Matières Premières

MATIERES PREMIERES est une collection de petits entretiens sur les liens entre écologie et apprentissage depuis une perspective d’architecture d’intérieur. Réalisés par des étudiant.e.s de l’école Camondo (Paris), ces dialogues sont l’opportunité de mieux comprendre en quoi les savoirs sont toujours interdépendants, entre eux et avec leurs milieux.

Découvrez : De l’influence des interfaces entretiens avec Anthony Masure
Capture

Capture, c’est un concert de musique classique né de la rencontre d’un collectif orchestral (Code) et d’un projet de scénographie intéractive (Post Piper) de l’agence Emilieu.

Le public participe à la scénographie qui utilise les smartphones de chaque spectateur. Les téléphones sont disposés sur des socles créant un dispositif lumineux interactif. Chacun de ces dispositifs est associée à un musicien. Les smartphones réagissent au son produit par les musiciens pour créer une pièce totale et interactive. C’est cette co-composition entre les musiciens, l’algorithme des smartphones et les spectateurs qui transforment l’interprétation musicale et l’expérience du concert .

Découvrez le projet